Le quatrième chantier école dans le secteur de la petite mine a été lancé officiellement dans la région de l’Iffou, le vendredi 14 février 2020, sous la présidence de M. Jean Claude Kouassi, Ministre des Mines et de la Géologie. Après avoir pourvu Bozi (Bouaflé), Katiendé (Boundiali), et Loboville (Buyo) de chantiers écoles, monsieur le Ministre a cette fois mis le cap sur Nangbokro (Daoukro), afin de franchir un autre pas dans la lutte contre l’orpaillage clandestin à travers la formation théorique et pratique en matière d’exploitation minière artisanale dispensée à des personnes désireuses d’embrasser le métier d’artisan minier. Ce sont trente impétrants qui recevront cette formation sur le chantier école de Nangbokro.
A l’occasion de ce lancement, monsieur le Ministre a invité la jeunesse de la région de l’iffou à tourner le dos aux pratiques illicites en matière d’exploitation artisanale d’or, et de s’inscrire dans la légalité.
Après Nangbokro, Yakassé-Attobrou et Agnibilékrou verront leurs chantiers écoles installés. Et dans le cadre de la poursuite du déploiement du projet, ce sont au total dix (10) chantiers écoles qui seront installés avant la fin de l’année 2020, pour une capacité de formation de mille (1000) artisans miniers par an.
Pour rappel, le projet chantier école a pour objectifs de :
– Dispenser une formation initiale et qualifiante en présentiel et en alternance, aux jeunes ivoiriens en vue de les doter des savoirs et qualifications professionnelles nécessaires pour opérer dans le secteur de la petite mine, en lien avec les potentialités de la Côte d’Ivoire et les exigences environnementales, fiscales et sociales ;
– Organiser des formations complémentaires au profit des détenteurs d’autorisations d’exploitation minière artisanale et semi-industrielle en activité ;
– Promouvoir l’entrepreneuriat et développer la culture d’entreprise chez les jeunes ivoiriens dans le secteur de la petite mine.